image


La compagnie A Corps Bouillon
vous souhaite une douce entrée en automne...

  

La création de Sable s'est poursuivie cette rentrée

à l'Espace Jean Carmet (Mornant - 69)

et à l'Aqueduc (Dardilly - 69),

qui accueillera la première de ce nouveau spectacle le

 

Samedi 1er décembre prochain, à 17h

 

Vous trouverez ici le dossier de présentation à jour,

avec quelques photos de ces derniers temps de création

 

 

 

Un dernier rendez-vous avant cette première est proposé

 

Jeudi 15 novembre à 14:00

 

Vous êtes invité à assister à une dernière sortie de résidence à La Trame

(Rue de la Mairie

42650 Saint-Jean-Bonnefonds)

 

- séance scolaire -

 

SABLE

 

"Que signifie être dépossédé,

de soi, de l'autre,

d'une partie de soi,

de l'imperceptible, de l'objet...?"

 

Nous sommes dans un futur lointain, peut-être,

Ou bien dans des temps reculés, pas sûr,

Tout ne se déroulerait-il pas maintenant, au temps présent et ce, depuis toujours..?

 

Il existe un endroit suspendu, étrange, où le temps n’a pas de prise, qui regorge d’objets.

Des plus ordinaires aux plus insolites, des plus futiles aux plus précieux, tous ces objets ont en commun d'avoir été perdus par leur propriétaire.

 

Dans ce grenier des temps modernes, deux gardiennes, aux allures singulières, inventent les histoires de ces objets, qu’elles réceptionnent et accueillent avec bienveillance. Grâce à leurs jeux complices, tendres et parfois surréalistes, empreints d’une poésie sortie tout droit de l’enfance, elles donnent vie aux objets, amputés à leur arrivée de leur mémoire et de leur identité.

Dans le même temps, à l’opposé de ceux qui font le choix de remplacer frénétiquement ce qu’ils ont perdu, afin d’éviter dans la mesure du possible le terrible affront du manque et de l’absence, des personnages, incarnés par les marionnettes, se rendent dans ce lieu dans l’espoir de retrouver ce à quoi ils sont si attachés et qui, pourtant, s’est dérobé un jour à eux.

 

 

Pour cette nouvelle création, Cécile Bergame et Séverine Thévenet entreprennent de livrer avec délicatesse et humour, une histoire qui raconte aux plus jeunes comment la problématique de la perte nous accompagne tout au long de notre existence. Et comment chacun, à sa manière, fait le deuil de ce qui ne peut être remplacé, afin de réinventer d’autres possibles, pour continuer de célébrer la vie.

 

La première de ce spectacle aura lieu

le samedi 1er décembre 2018 à 17h

à l'Aqueduc

(59 Chemin de la Liasse, 69570 Dardilly)

 

représentations suivantes prévues au Karavan Théâtre (69),

Maison de la culture Le Corbusier (42), La Passerelle (68), Théâtre Jean Marais (69)

 

Ils nous accompagnent sur cette création :